Manka Angwafo, le visage de l’agriculture au féminin

By novembre 11, 2019 Mes Rencontres

La première fois que j’ai rencontré Manka Angwafo, c’était au Bubble bar à Makepe, un lieu tenu par un ami, Eric. C’est le genre d’adresses où toute la jeunesse camerounaise se retrouve après une journée de travail. Manka était présente, irradiait et nous avons échangé quelques mots. Je dois avouer que j’étais très intriguée par son parcours. Elle a laissé un confort de consultante à la Banque Mondiale à Washington pour s’installer en zone rurale pour créer Grassland Cameroon Ltd. Son entreprise propose des services pour améliorer les chaînes d’approvisionnement alimentaire en Afrique grâce à un financement abordable basé sur les actifs et destiné aux petits exploitants.

En décembre, nous avions planifié de célébrer la nouvelle année avec un ami en commun. Cinq mois plus tard, je me retrouve à écrire sur cette incroyable femme. En début de mois, elle a remporté le prix Afrique Sub-saharienne au Cartier Women’s Initiative Awards. Il s’agit une cérémonie qui récompense chaque année, les femmes qui impactent leur communauté. « C’est une chose géniale ! Cette récompense me motive à faire encore plus, mieux et bien. », confie Manka.

L’histoire de Manka est comme celles de nombreux camerounais, ayant grandi au pays et étudié à l’étranger, et qui souhaitent apporter leur pierre à l’édifice. À 17 ans, elle s’envole pour les États-Unis pour suivre un cursus universitaire. Elle a deux masters, un en économie et autre en relations internationales de l’université de Tufts (Massachusetts).

La suite de l’histoire est en ligne sur le site Instants Africains.

Laisser une réponse